Comment rédiger une bonne introduction : la méthode VAEPIR CIPOT !

15 Nov 2021 | copywriting

Ton problème si tu es blogueur…

C’est peut-être que tu rédiges des introductions complètement médiocres ! 😱

Résultat des courses…

Les lecteurs se barrent direct sans lire tes articles !

“ J’ai pas le temps de chipoter mec, c’est la crise ! ”

Dans la première leçon de cette formation Rédiger pour le Web, je t’ai parlé de la méthode PCE :

Comment écrire un Titre d’article qui fait du clic ?

Si tu es arrivé ici depuis une recherche Google, ne manque surtout pas cette précédente leçon sur la rédaction de titres accrocheurs.

Dans cette deuxième leçon, je vais t’expliquer comment rédiger La bonne Introduction !

C’est la méthode VAEPIR CIPOT 🙂

Comment piéger tes lecteurs grâce à une introduction rédigée avec la méthode VAEPIR CIPOT ?

Idéal pour l’introduction d’un texte argumentatif et persuasif

Ce que tu t’apprêtes à découvrir vaut des millions milliards, car ça va te permettre de…

→ PIÉGER tous tes Lecteurs sur tes Contenus !

Imagine que tu peux multiplier par 10 l’impact de ce que tu publies 😉

Et il n’y a que 2 règles à respecter 😲

Top c’est parti !

1. Règle numero uno, pour la rédaction d’intros

→ Les 2 premières phrases doivent mettre une claque !

Tu disposes de 3 à 8 secondes pour convaincre ton lecteur de consommer ton contenu.

Je ne vais pas te partager de plan de copywriting…

Je préfère te donner quelques idées dans lesquelles tu peux piocher au feeling, pour créer ta propre Punchline de départ.

  1. Ne commence jamais tes contenus par « Je » ou par « Nous », mais favorise le « Vous » ou le « Tu »
  2. Fais tout pour attirer « l’Attention » sur un sujet qui fâche.
  3. Essaye de faire ressentir une « Émotion » (joie, crainte, colère, espoir, enthousiasme, comme tu veux…).
  4. « Interpelle » le lecteur sur une « Problématique » qui le touche et qu’il faut résoudre.
  5. Partage une « Grande idée » révolutionnaire.
  6. À l’inverse, démonte un « Stéréotype », brise une « Idée reçue ».

Maintenant que tu sais ça…

Je t’invite à remonter pour relire la Punchline de départ de cet article 😉

Qu’est-ce que tu en penses ?

Allez !

On se fait un petit acronyme-mémoire pour la rédaction de tes intros… :

→ V.A.E.P.I.R.

  • VOUS : (V)
    démarrer à la 2e personne du pluriel ; fonctionne aussi avec TU.
  • ATTENTION : (A)
    et hop ! Un petit verre d’eau glacée dans le visage de ton lecteur.
  • ÉMOTION : (E)
    ne parle pas au cerveau de ton lecteur, parle à son cœur.
  • PROBLÈME : (P)
    dans la vie, on expérimente tous des problèmes qu’on voudrait résoudre… ton lecteur aussi !
  • IDÉE : (I)
    détruit les vieilles idées, impose tes nouvelles idées.
  • RÉVOLUTION : (R)
    on va frapper un grand coup pour changer les choses… parce que c’est notre projet !

Tu me comprends maintenant…

Voilà à quoi je pense avant de rédiger les 2 premières phrases de chaque contenu…

T’imagines le bordel dans ma tête !? 😁

Si tu veux, tu peux scanner l’introduction de mon dernier article sur le blog EasyHoster :

Le Classement des 25 Meilleurs Thèmes WordPress 2021

Tu peux voir que la mayonnaise prend bien, dès qu’on applique toutes ces petites idées 🙂

2. Règle number two, pour la rédaction d’intros

→ Lire ton contenu coûte de l’argent !

Bah ouais… le temps c’est de l’argent.

Consommer ton contenu doit être rentable !

Impressionner tout le monde avec une belle Punchline de départ, c’est bien beau…

Mais ça ne suffit pas pour faire avaler 5.000 mots à tes lecteurs !

Petite parenthèse…

Mais Nico… Pourquoi 5.000 mots ? Toujours 5.000 mots ?

Parce qu’à partir de 5.000 mots, on passe à un palier intéressant, notamment pour le référencement Google.


Rappel de mon Daubomètre SEO :

~ 500 mots :
article d’actualité, news à faible durée de vie.

~ 1 500 mots :
vulgaire article générique, souvent pour le netlinking SEO.

~ 3 000 mots :
article de fond, ça devient intéressant.

> 5 000 mots :
dossier complet (bon potentiel), ce n’est plus vraiment un article.

> 10 000 mots :
Bible ultime, Saint-Graal.


Voici ce que j’ai toujours enseigné, dans ma formation SEO et mes vidéos :

Même si tu n’as pas dopé le SEO de ton site aux stéroïdes, rédiger des Bibles et des Dossiers complets va ta permettre d’aller chercher des 1st Page sur Google. Et tu peux me croire… en ce moment, je les enchaîne pas mal avec EasyHoster 😉

Si j’ai réussi à te convaincre de rédiger de longs contenus pour ton SEO, ne manque surtout pas la 3e leçon de cette formation Comment rédiger pour le Web, où nous verrons comment rédiger des articles longs, rapidement, facilement et sans inspiration 😉

Reprenons…

→ Lire ton contenu coûte du blé !

C’est pour cela qu’il faut soigner ton Introduction.

Tu dois t’inspirer au maximum de ces 5 idées…

  1. Essaye de susciter la « Curiosité » (c’est la base de tout), on doit être curieux de découvrir ton contenu.
  2. On doit avoir un « Intérêt » à te lire… si pas « Financier », au moins pour flatter notre « Ego », ou au moins pour se « Divertir » en mode Cyril Hanouna.
  3. Tu dois faire une « Promesse »… tu annonces directement la couleur : “Dans cet article, on va voir ceci cela”. Tu mets l’eau à la bouche avec ton sommaire, etc.
  4. Qu’est-ce qu’on va « Obtenir » en appliquant ces infos : “Dans cet article, tu vas apprendre telle ou telle nouvelle compétence”. Quels seront les bénéfices concrets en échange du temps investi ?
  5. Le lecteur doit pouvoir « Visualiser » la « Transformation » qu’il va subir en te lisant : “Grâce à ce contenu, ta vie va changer comme ceci, comme cela”. En quoi est-ce que cet article va m’aider demain, dans mon quotidien et pour la vie ?

Franchement, tu peux appliquer (ou t’inspirer) de ces conseils pour presque n’importe quel contenu. Regarde encore une fois comment je l’ai fait pour parler de Thèmes WordPress.

Donc toi aussi, tu peux le faire pour n’importe quel sujet dans ta thématique ! 😉

“ Hey Nico… Où est mon acronyme de beau gosse ? ”

Je n’invente pas ces méthodes et ces acronymes pour t’aider à les mémoriser. En fait, je fais ça uniquement pour me la péter 😎

Voici la 2e formule magique à mémoriser pour rédiger des introductions captivantes et engageantes :

→ C.I.P.O.T.

  • CURIOSITÉ : (C)
    c’est le boss du game d’une intro qui accroche.
  • INTÉRÊT : (I)
    on veut les 100 patates !
  • PROMESSE : (P)
    en plus, on veut des garanties.
  • OBTENIR : (O)
    je veux savoir quel sera mon gain, quand même.
  • TRANSFORMATION : (T)
    et puisque je suis fainéant, tu dois aussi m’aider à visualiser le truc !

Voilà !

Si tu es encore là, c’est que le sujet t’intéresse…

Tu peux donc aller plus loin grâce à ma formation en copywriting (c’est payant 😁) ou la suite de ces leçons sur la Rédaction Web à découvrir ci-dessous (c’est gratuit 😮)…

Comment rédiger pour le Web : un titre, une introduction, un article ou une conclusion ?

  1. Comment rédiger pour le Web, générer du trafic / des revenus grâce au marketing de contenu et au SEO ?
  2. Comment rédiger un titre qui fait du clic ? (si tu l’avais manqué)
  3. Comment rédiger facilement / rapidement des articles massifs, sans inspiration ?
  4. Comment rédiger des conclusions d’articles qui font passer à l’action ?

Ne manque pas ces pépites 😉 😎

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *