Rédaction Web : 4 nouvelles méthodes pour rédiger massivement, sans inspiration !

15 Nov 2021 | copywriting

Après plus de 10 ans d’entreprenariat et plus de 20 ans de Web, la Création de contenu de valeur reste mon meilleur conseil pour la Génération de trafic et donc, la Création de revenus grâce à Internet.

Dans la vie, c’est pareil…

Si tu es boulanger, pour pouvoir vendre chaque jour un maximum de baguettes, il te faudra ouvrir une boutique à un emplacement où il y a du Trafic.

1. Plus de clients = Plus de revenus potentiels.

2. Plus de trafic = Plus de clients potentiels.

Trafic Web = Chiffre d'affaires

Depuis quelques mois, je monitor la corrélation entre le trafic organique (SEO) de mon site EasyHoster, avec mon chiffre d’affaires.

Voici donc la question qui se pose…

Comment générer du trafic ?

Que tu aies une chaîne YouTube, un compte Instagram ou même un blog, pour attirer plus de visiteurs, il te faut des contenus :

  • massifs
  • de valeur

3. Plus de contenu (de valeur) = Plus de trafic.

Depuis peu, pour me motiver à créer régulièrement du contenu à haute valeur ajoutée sur mon site principal, je compte ~mensuellement le nombre de mots ajouté et j’observe l’impact sur le trafic organique de mon site.

  • Il n’y a aucun intérêt à te suivre sur Twitter si tu n’as pas tweeté depuis 6 mois.
  • Il n’y a aucun intérêt à lire tes articles de blog, si tu as fait rédiger 1.000 mots sans relecture, pour 15€ au fin fond du Bénin (culture et moeurs différentes de ton public cible).

Tes lecteurs (ou viewers, ou abonnés) veulent consommer ton contenu (pas celui d’un autre) et recevoir une grosse quantité de valeur pour chaque minute passée (perdue), par exemple, sur ton blog.

Comment perdre des années en génération de trafic ?

Les Actions jetables © sont pour moi le meilleur moyen pour être sûr de gaspiller toute ton énergie, tes plus belles années et ta santé dans une entreprise qui stagne sur Internet.

Par action jetable, j’entends par exemple, la création de dizaines (centaines) d’articles de blogs sans la moindre valeur et qui seront bons à être mit à la poubelle lorsque Google sortira son prochain filtre (SEO).

Personnellement, j’ai vécu ça…

10 ans passés sur Internet, sans créer de contenu à haute valeur ajoutée, c’est 10 années de perdues et autant de retard accumulé !

Rédiger des contenus massifs, oui ! Une masse de contenus, non…

Par Contenu massif, j’entends Contenu exhaustif sur un sujet donné.

Je pense qu’il vaut mieux entretenir (et bichonner annuellement) un pool de quelques dizaines de pages et d’articles à très haute valeur ajoutée (et très haut potentiel rémunérateur) plutôt que d’arroser massivement le Web de milliers de faux articles de qualité médiocre, et dont l’intérêt est inexistant.

En termes de SEO, si tu as mis en ligne la bible sur un sujet X ou Y, Google et YouTube auront tout intérêt à proposer ton contenu à leurs utilisateurs.


Par Contenu massif, je n’entends pas Dispersion ou autrement dit : vendre des baguettes de pain le matin, et faire de la plomberie l’après-midi.

  • Bien sûr, tu peux jouer à la loterie et créer un vaste réseau de Sites de niche ayant des thématiques très éloignées les unes des autres. Mais sois prêt à accepter qu’un site de niche puisse “tomber”, même si tu as investi des milliers d’euros en contenus et en netlinking… c’est le jeu.

Si tu souhaites avoir du succès dans les sites de niche…
mon meilleur conseil est de traiter ces sites comme si c’était de vrais sites, notamment, en ne prenant pas Google pour un c…. Aussi, apprête-toi à multiplier le nombre de sites, car tu peux très bien lancer 9 sites qui ne décollent pas avant de voir exploser le 10e… comme dans n’importe quel business d’ailleurs. Enfin, essaye toujours de graviter autour d’une grande thématique commune, afin que les efforts faits pour un site profite aux autres : machine à pain, grille-pain, boîte à pain, planche à découper… tous sont liés.


Tu devrais concevoir chaque contenu, comme si l’un des employés de chez Google allait le lire attentivement…

  • Bien sûr, rien ne t’empêche de tester un peu de Netlinking de second niveau pour dynamiser un peu ta visibilité (j’en fais aussi). Mais si tu ne fais que ça, ne t’attends pas à des résultats extraordinaires et surtout pérennes.

Les hacks SEO doivent être utilisés conjointement à du contenu de qualité, qui répond au besoin et à l’intention de l’utilisateur de Google. Les hacks SEO ne se substituent pas à la création de valeur.


Tu l’as compris…

Je n’aime pas dépenser du temps et de l’énergie dans des actions inutiles (loi de Pareto).

Pour moi, le succès d’un projet Web passe en grande partie par la Génération de trafic issue de la création de Contenus massifs à Haute valeur ajoutée et pérennes.

C’est-à-dire, du contenu qu’on peut entretenir pour le conserver dans le temps.

Pour t’éviter de commettre l’erreur de la création de contenus pauvres en grande quantité, je te partage ici mes 4 méthodes pour la création de contenus massifs (exhaustifs et engageants) à haute valeur ajoutée.

Ce sont des méthodes assez bizarres que j’ai développées rapidement pour m’aider (ainsi que mon équipe) à créer de meilleurs contenus, plus détaillés, plus engageants, avec plus de valeur, pour plaire aux lecteurs, mais aussi, plaire à Google 😉

Aujourd’hui, je te les partage…

Comment rédiger rapidement des contenus engageants, avec un maximum de valeur, même sans inspiration ?

Méthodes de création de contenus compatible avec les articles de blog, les emails (newsletters) et les scripts de vidéos…

Ces méthodes personnelles sont divisées en 4 catégories importantes : rédaction du titre, de l’intro, du contenu et de la conclusion.

Chacune de ces catégories est d’une grande importance et chaque étape dépend de la précédente.

Prends de quoi noter et découvre ci-dessous toutes les idées et suggestions partagées avec chaque méthode…


1. Comment écrire un titre putaclic, donc accrocheur et qui fait du clic ?

Dans ce court article, nous allons découvrir la méthode PCE, qui nous permet de créer des titres qui donnent une envie irrésistible de cliquer.

→ Découvrir la méthode PCE 

Comment rédiger un bon titre d'article ?


2. Comment rédiger une introduction engageante, qui donne envie de lire la suite ?

Rédiger de bonnes introductions est l’étape la plus difficile que j’ai eu à enseigner aux membres de mon équipe et pourtant, je crois profondément qu’une bonne introduction est un pilier important pour le référencement Google et le taux d’engagement, à cause du taux de rebond. Pour la rédaction de tes textes d’introduction, je te propose de découvrir la méthode VAEPIR CIPOT 😀

→ Découvrir la méthode VAEPIR CIPOT

Comment rédiger un texte d'introduction ?


3. Comment créer du contenu en masse, sans inspiration ?

À ce stade, voici les questions qu’il convient de se poser :

  • Comment rédiger pour le Web en étant impactant ?
  • Comment rédiger des textes argumentatifs, persuasifs et pleins de valeur ?
  • Comment rédiger de longs contenus à la chaîne, sans inspiration et sans difficulté ?

Selon moi, tout cela est aussi simple que de suivre ma drôle de méthode MIPPABICI 😀 😀

→ Découvrir la méthode MIPPABICI

Comment rédiger pour le Web ?


4. Comment rédiger une bonne conclusion ?

Ce point est tellement sous-estimé qu’il est très fréquent, lorsqu’on embauche un nouveau rédacteur, d’être livré de plusieurs textes sans la moindre conclusion… ZÉRO ! Les articles se terminent à sec !

Le lecteur ne sait pas ce qu’il doit faire, il ne dispose d’aucun résumé de ce qu’il vient de lire et il est laissé en plan… là, perdu au milieu du désert. Pourtant, c’est le meilleur moment pour le cueillir et l’amener à réaliser une action supplémentaire (s’inscrire, passer commande, lire un autre article, etc).

Pour ne plus jamais rater tes conclusions, je t’invite à étudier ma méthode APEUCTAV 🙂

→ Découvrir la méthode APEUCTAV

Comment rédiger une conclusion ?


Un dernier conseil pour ton business en ligne, grâce au marketing de contenu

Lis ces méthodes, prends des notes, garde-les près de toi tout au long de l’année et surtout… ne passe jamais plus de 2 mois sans créer ou relire l’un de tes meilleurs contenus !

Ajoute ce sommaire à tes favoris pour plus tard 😉

Ce guide va rester en ligne et sera mis à jour régulièrement… c’est grâce à lui que je forme les nouveaux rédacteurs que j’embauche.

Si tu veux plus de pépites…

Tu peux déposer ton e-mail sur ma page de bons plans et demander à recevoir les contenus privés de ton choix. Il y a de belles opportunités gratuites sur cette page…

C’est à toi de voir ! 😉

Je n’ai rien à te vendre…

Si j’ai décidé de partager ces méthodes qui étaient jusque là privées, c’est parce que j’aime partager mes idées / trouvailles et que je voudrais qu’il y ait une prise de conscience globale sur la rédaction Web, chez les rédacteurs Web francophones du monde entier…

Un bon contenu, un bon article, c’est d’abord un bon titre. Ensuite, une introduction qui donne envie de lire la suite. Puis un contenu plein de valeur et enfin, une conclusion qui donne envie de passer à l’action.
…simple.

Et surtout…

J’en ai un peu marre de voir passer des articles de 1.500 mots, sans le moindre intérêt…

Tout le monde est perdant en dépensant son temps, son énergie ou son argent dans ce genre de contenus. Alors qu’avec un petit effort supplémentaire, on peut assainir le contenu qu’on trouve sur le Web francophone, tout en augmentant (vraiment) les résultats de nos actions référencement ✌️

Comment rédiger pour le Web ?

Découvre toutes les méthodes pour la rédaction d’un titre, d’une introduction, d’un article ou d’une conclusion :

  1. La méthode PCE, pour la rédaction de titres
  2. La méthode VAEPIR CIPOT, pour la rédaction d’introductions
  3. La méthode MIPPABICI, pour la rédaction de contenus massifs
  4. La méthode APEUCTAV, pour la rédaction de conclusions

Bravo pour ton sérieux, le travail paye toujours… 😉👌

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *