Comment rédiger la conclusion d’un article de blog, d’un mail ou d’une vidéo : la méthode APEUCTAV !

15 Nov 2021 | copywriting

Tu sais bien, dans la vie…

  • C’est souvent les trucs les plus importants qui donnent le plus de difficultés aux gens.
  • C’est souvent la touche finale qui a le plus d’importance !

Dans la création de contenu, le copywriting et la rédaction pour le Web, ce petit truc en plus porte un nom…

LA CONCLUSION !

Il faut rédiger de bonnes conclusions, parce que…

  • C’est le packshot
  • C’est la dernière chose qu’on lit, donc celle dont on se souvient
  • C’est là que tu vas pouvoir pousser le lecteur à passer à l’action, donc le pousser à avancer avec toi !

Imagine que tu es en soirée…

Tu séduis un potentiel partenaire pendant 3 heures.

En fin de soirée, cette personne est chaude comme la braise, prête à te suivre.

Comment conclure un texte argumentatif : Le persuasif, le marketing et la conclusion !

Photo de lecteurs prêts à passer à l’action 😁

Et toi, tu termines en disant brusquement…

« Salut ! »

…et tu te barres en courant 😅

Rater ta conclusion, c’est pareil !

Pire encore, de nombreux blogueurs publient encore des articles SANS CONCLUSION 😮

Aujourd’hui, je vais t’apprendre à conclure !

Non pas en soirée, mais sur ton blog, dans tes e-mails, tes vidéos, etc.

Nous allons voir ensemble la méthode :

→ APEUCTAV

Tu vas voir, c’est l’acronyme le plus portnawak de cette série 😅

Rappelle-toi…

Dans les précédentes leçons Rédiger pour le Web, nous avons vu…

  1. Comment créer des titres d’articles qui aspirent les clics
  2. Comment créer des introductions qui piègent les lecteurs
  3. Comment créer facilement des contenus massifs, sans inspiration

Bon ! Déjà…

Petit conseil pour ton référencement Google…

Pour introduire ta conclusion et faire un carton niveau SEO, à la fin de tes articles, tu pourrais mettre un sous-titre (H2) de type :

  • Conclusion sur XXXX
  • Que faut-il retenir de XXXX ?
  • Finalement, quel XXX choisir pour ton XXXX ?

Tu m’as compris…

Tu remplaces XXXX par un petit mélange d’expressions et mots clés sur lesquels tu veux te positionner sur Google.

Si tu n’optimises pas ton dernier intertitre, tu te prives d’un gros bonus potentiel pour ton SEO. C’est l’endroit idéal pour grossir le trait, concernant la requête que tu vises sur Google.

Ensuite…

Comment rédiger une bonne conclusion ?

Grâce à la méthode APEUCTAV ! Voici ce que tu vas faire en fin de contenu…

  1. Tu vas rappeler brièvement au lecteur ce qu’il vient d’apprendre :
    dans les grandes lignes et éventuellement, avec une petite liste à puce résumée
  2. Tu vas enclencher le mode « Émotion » sur ta plume :
    tente de créer de l’enthousiasme chez le lecteur, un peu comme le font les vidéos de motivation et les vidéos inspirantes (avec la petite musique de fond qui fait chialer 😅)
  3. Tu vas faire prendre conscience au lecteur :
    que s’il utilise vraiment ce qu’il vient de découvrir au travers de ton contenu, cela pourrait bien lui changer la vie ! 😮
    À ce stade, profites-en pour…

    3.1 Rappeler son problème au lecteur :
    Qu’est-ce qu’il expérimente dans sa vie ? Dans quelle situation est-il bloqué actuellement ?
    3.2 Expliquer que l’effort à fournir est minime :
    Explique-lui brièvement que l’action à réaliser aujourd’hui est toute petite en regard des bénéfices qu’il peut obtenir en agissant tout de suite.
  4. Tu vas inviter ton lecteur à réaliser une action précise :
    pour aller encore plus loin dans la réussite de son objectif ou la résolution de son problème, il doit te suivre (lire un autre article, ajouter son adresse e-mail dans un formulaire, s’abonner à tes réseaux, te contacter…), n’importe quoi !
  5. Tu vas faire un peu rêver ton lecteur :
    tu vas terminer en faisant monter l’Enthousiasme par rapport au fait de mettre en pratique les infos de l’article ; et surtout le fait de passer à l’action suivante (celle que tu viens de proposer dans ta conclusion).

Voilà ! Bien sûr, comme toujours…

Je te donne plein d’idées à picorer 😉 Tu fais ce que tu veux.

Bah ouais, parce que…

Si tu appliques TOUT ÇA, c’est clair que tu vas te retrouver avec des conclusions de 1.000 mots et ce n’est peut-être pas ton objectif !?

Ce qui est sûr…

C’est que grâce à toutes ces idées, plus JAMAIS tu ne te retrouveras à sec pour l’écriture de tes conclusions.

On résume en s’aidant de notre acronyme :

→ APEUCTAV

  • APPRENDRE : (A)
    dans ta conclusion, tu rappelles ce qu’on vient d’Apprendre.
  • POINTS ESSENTIELS : (PE)
    tu peux faire une petite liste à puce qui résume l’article. Ça sera aussi très bien pour ton SEO, surtout si tu vises le référencement en position zéro, ou les Answer Boxes.
  • EMOTION / ENTHOUSIASME : (E, encore)
    essaye de retenir que le E signifie aussi que tu dois toucher le cœur de ton lecteur en ce qu’il y a de plus profond. Essaye de faire sentir au lecteur que tu le comprends et que grâce à l’idée qui a été partagée dans ton contenu, il va pouvoir changer le monde (ou en tout cas, changer son propre monde).
  • UTILITÉ : (U)
    insiste bien sur l’aspect utile de ce qui vient d’être présenté dans ton contenu, afin que le lecteur veille à ne pas oublier ces précieuses infos. « Ça peut vous changer la vie ! »
    Grâce à ta conclusion, tu peux notamment inciter ton lecteur à prendre quelques notes. La prise de note augmentera la mémorisation de l’info et par conséquent, la mémorisation de l’auteur de l’info (on se souviendra de toi).
  • CTA : (Call to Action, appel à l’action)
    par exemple, tu peux proposer à ton visiteur d’aller lire un autre article (complémentaire, pour en savoir plus sur le sujet).

    Niveau SEO, un CTA qui pousse à lire l’article suivant peut être précédé d’un sous-titre H2 de type « En savoir plus sur MOTS_CLÉS_VISÉS ».
    Ça sera aussi utile pour ton maillage interne (liens pertinents entre articles). C’est un aspect vital en référencement Google, surtout aujourd’hui.
    Si tu veux un exemple, j’ai très bien appliqué cela sur mes articles Meilleurs Thèmes et Meilleurs plugins sur le blog EasyHoster. Ah et je viens de réaliser que CTA pouvait aussi être l’acronyme de © Continuer Ton Aventure 😎 #thuglife
    Un appel à l’action, cela peut aussi cibler n’importe quelle action concrète qui doit être effectuée par le lecteur, tout de suite ! Tu dois lui expliquer très clairement comment procéder physiquement, pour passer à la suite, et décrire ce qu’il va se passer de l’autre côté…
  • AVENIR : (A)
    le mot « Avenir » doit te rappeler d’expliquer à ton lecteur ce qu’il peut se passer demain…
    ✘… si le lecteur ne passe pas à l’action (c’est le drame, grosse catastrophe en perspective)
    ou
    ✓… si le lecteur passe à l’action en agissant tout de suite (bienvenue au paradis) !
    En bonus, tu peux intégrer un peu de preuve sociale, du genre : « D’autres l’ont fait avant vous »« Comme des centaines d’autres clients, rejoignez-nous ».
  • VISUALISER : (V)
    en termes de persuasion, il sera très efficace de pousser le lecteur à visualiser le Changement / la Transformation / la Révolution qui va s’opérer dans sa vie (la semaine prochaine, dans 1 mois, dans 5 ans)… à condition qu’il agisse aujourd’hui. C’est-à-dire, s’il suit ton appel à l’action.

Alors ! Ne me fais pas dire ce que je n’ai pas dit !

Je ne t’incite pas à écrire des conclusions à rallonge. Chaque concept évoqué peut être intégré dans un morceau de phrase et ta conclusion peut tenir en 3 lignes.

De plus, comme d’habitude, il n’y a pas d’ordre d’apparition dans les suggestions que je te partage.

Un dernier conseil pour rédiger le contenu parfait :

La re relecture !

C’est un indispensable…

Même en te relisant deux-trois fois, tu peux laisser passer une faute d’orthographe, de frappe ou de style qui te fera perdre toute crédibilité aux yeux de ton lecteur !

Et j’en sais quelque chose…

Je suis le spécialiste des mises à jour de dernière minute 😓 (tu sais… ces petites modifs où tu rajoutes une grosse faute bien grasse dans le passage le plus important de ton contenu 😅)

Comment se relire correctement, pour créer un contenu parfait ?

  1. Relis-toi une fois pour enlever tout ce qui est inutile ou redondant dans ton article
  2. Relis-toi comme si 3 mentors allaient consulter ton contenu
  3. Puis comme si 5.000 abonnés allaient te lire à leur tour
  4. Passe une fois l’intégralité de ton texte dans un correcteur orthographique comme Antidote
  5. Et puis, fais-toi relire par quelqu’un d’autre (ta mère, ta copine, ton chien…)
  6. Pour finir, relis-toi encore une ou deux fois, 48 h plus tard, quand tu seras un autre homme.

D’ailleurs, pour le SEO ou pour faire évoluer la ligne éditoriale de ton blog avec ta propre maturité, il est pratiquement indispensable de relire et réadapter profondément tous tes meilleurs contenus, au moins tous les 12 à 18 mois.

En relisant tes contenus datant de plus d’1 an, tu réaliseras qu’aujourd’hui, tu les aurais rédigés différemment. Du coup, si tu es un peu perfectionniste, tu auras envie de les réadapter.

On ne se relit jamais assez… jamais.

Mon intention avec cette action « Rédiger pour le Web » et « Impact avec les Mots »

C’était de te donner de la matière, de l’inspiration, pour que tu ne te retrouves plus à sec devant ton éditeur de texte, sans savoir quoi mettre dans tes titres, tes intros, tes contenus et tes conclusions.

Pour en finir avec le « Syndrome de la page blanche » !

Si tu n’as pas (encore) suivi entièrement cette formation gratuite en rédaction Web…

Je t’invite à parcourir les liens ci-dessous, pour apprendre à rédiger des contenus persuasifs, depuis le titre, jusqu’au contenu, en passant par l’introduction 😁

Comment rédiger pour le Web : un titre, une introduction, un article ou une conclusion ?

    1. Comment rédiger pour le Web et en vivre ?
    2. Comment rédiger un titre qui fait du clic ?
    3. Comment rédiger une bonne introduction ?
    4. Comment rédiger facilement et rapidement, sans inspiration ?

Si tu viens de terminer (entièrement) cette formation gratuite en Rédaction Web…

Tu souhaites peut-être aller plus loin avec moi ? 😊

Dans ce cas, j’ai de nombreuses opportunités et bons plans (gratuits) disponibles sur ma page Bons plans, et j’ai une Formation en copywriting qui est, ce qu’on appel, un Life Changer, je pense. Je t’encourage à y jeter un coup d’oeil si tu le souhaites.

Je suis aussi présent sur les réseaux sociaux :

 Facebook •  Twitter •  LinkedIn •  YouTube •  Instagram

Au plaisir et n’oublie pas que la chance se provoque ! 🍀

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *