Vendre n’importe quoi à n’importe qui !

29 Oct 2019 | Marketing

La vente est partout !

Quand tu essayes de convaincre un de tes potes d’aller prendre un verre avec toi, tu lui vends quelque chose : l’idée de passer du temps en ta compagnie.

Dans mon précédent article, je t’ai promis que j’allais t’apprendre la bonne approche pour vendre presque n’importe quoi à n’importe qui !

L’approche peut-être divisée en 3 parties que je vais te détailler 😁 comme un artiste :

  1. Ne vend pas un produit/service, mais vend une émotion
  2. Tu dois résoudre un problème
  3. Raconte une histoire

On va décortiquer ces 3 idées ensemble, avec des exemples et tout et tout !

1. Tu dois vendre une émotion

Pense à un produit que tu voudrais acheter, par exemple, une magnifique montre (ou une de mes formations 😂)

Bon ! On va rester sur l’exemple de la montre, parce que mon catalogue de formations est un peu vide pour l’instant.

Imagine, tu veux acheter une montre un peu chic à 600 ou 700 euros… ou mieux, une Rolex à 6.000 euros.

Pourquoi tu veux acheter ça ?

Parce que « l’heure », tu peux la lire sur ton smartphone ou sur une montre à 15 euros.

Toi, en tant que marchand, si tu veux vendre cette montre de luxe à quelqu’un, tu ne dois pas décrire à quel point cette montre indique bien l’heure. Tu ne dois pas te contenter d’être « descriptif », en parlant de ses caractéristiques. La montre, elle doit être accompagnée d’une histoire, d’une image de marque. Cette montre que tu vends, c’est peut-être une Rolex ? Porter une Rolex, c’est la preuve de richesse vraiment cliché, tu sais bien…

Jacques Séguéla a dit un jour que “si tu n’as pas de Rolex à 50 ans, c’est que tu as raté ta vie”.

Cette phrase est carrément débile, mais je parie qu’elle a aidé à vendre quelques Rolex ! 😃

La majorité des mecs qui achètent une Rolex n’achètent pas une montre, mais un signe de réussite financière. Quand tu vends un truc, essaye de vendre l’émotion qui accompagne ton produit ou ton service. Si tu es prestataire de service, cela va peut-être passer par ton “personal branding” (vieille vidéo, autre vie, 20 kilos de plus).

Tu dois savoir te vendre comme un expert auprès de tes prospects quoi merde ! 😃

Anecdote sauce Nico :

Depuis deux-trois mois, je refuse 9 demandes de mission sur 10 pour me consacrer pleinement à ma reconversion (celle où je passe ma vie à te filer des bons plans). Et bien, il se produit exactement ce que je prévoyais… je n’ai jamais eu autant de prospects qui insistent pour obtenir un devis de ma part : “votre prix sera le mien !” 😮 Mon associée se fait littéralement harcelée par téléphone pour qu’on prenne ces missions, alors qu’on n’a pas le temps !

Ça a un petit côté jouissif 😃

Si tu veux, quand on aura un peu progressé ensemble, je te mettrai un truc en place pour que tu reçoives ces leads à ma place.

Point suivant !

2. Tu dois résoudre un problème

Je dirais même que tu dois résoudre LE problème : le truc vraiment douloureux qui touche à l’ego.

Personne ne souffre profondément parce qu’il ne sait pas exactement quelle heure il est. C’est plutôt facile de se procurer l’heure. Par contre, on imagine facilement que les hommes de plus de 30 ou 40 ans ressentent le besoin de se prouver qu’ils ont réussi dans la vie, professionnellement. Et pour ça, la Rolex peut avoir son petit effet 🙂

Tu as l’impression d’être un loser ? Tu te sens tout nu comme un vers de terre ? Achète une Rolex, yeah !

En faisant prendre conscience à tes clients qu’ils ont un problème qu’ils peuvent résoudre grâce à toi ou ton produit, tu vas pouvoir facturer beaucoup plus cher tes produits ou tes services.
Mets toi dans la peau de tes clients potentiels. Vends leur une solution, pas une marchandise !

On enchaîne.

3. Tu dois raconter une histoire

Tous les infopreneurs marketeurs te saoulent avec les plans de vente, les argumentaires marketing, tout ça tout ça… (moi le premier). Mais… c’est vrai… on néglige souvent le story telling.

Ici au Cambodge, les gens ne roulent pas sur l’or, tu sais bien. Pourtant, dans la capitale, sur la Balade des Anglais, il y a un tas d’échoppes, de stands de “fortune tellers” (des voyants et des voyantes). Les mecs tirent les cartes et te disent que tu vas bientôt trouver de l’amour et de l’argent, classique. Et puis, bien sûr, ils sont payés pour te vendre ce rêve.

Les gens achètent des histoires !

Tu savais que le mec qui a créé la première montre fiable, la première montre qui se porte au poignet et la première montre Suisse digne de ce nom, en 1905, c’était Rolex !? Et il a fait ça à l’âge de 24 ans seulement le petit mec !

Là, de suite, quand tu entends l’histoire, ça fait rêver ! T’as peut-être même envie de cette montre maintenant ? Pourtant il y a des chances pour que les Rolex d’aujourd’hui n’aient pas beaucoup de points communs avec la première Rolex fabriquée il y a 100 ans.

Voilà, vend un histoire ! Une histoire passée ou future.

Allez ! Visualise ce que je vais te dire.

Moi j’ai mis 5 ans pour percer. Je me suis tapé des burnouts. J’ai pété les plombs plus d’une fois à cause de certains clients, et un jour, j’ai trouvé le truc !

En continuant à me suivre et en investissant dans les formations que je vais te proposer petit à petit, toi et moi, on va faire passer ton business au stade supérieur. Tu vas pouvoir te lever tous les matins avec l’esprit frais, en sachant que tu vas consacrer ton temps à des projets excitants, qui vont glisser tout seul, avec des clients respectueux et compréhensifs.
Tu n’auras plus aucune difficulté à te vendre comme un expert.
Toi et les autres participants, vous allez faire partie des professionnels reconnus dans leur domaine et ta retraite sera belle !

Tu vois un peu comment je te vends une histoire, la tienne 😉

Vendeur de rêve de père en fils sur 3 générations, c’est tout moi ça ! 😃

Bref ! Tu vois qu’avec cet article, on est sorti du plan marketing classique.

Essaye de hacker ton cerveau pour penser constamment aux émotions que tu peux vendre, aux solutions que tu peux vendre et aux histoires que tu peux vendre. C’est aussi simple que ça. C’est juste une habitude à prendre.

Copain ! Viens prendre un verre avec moi. Tu vas t’amuser, ça va te changer les idées et ça nous fera un super souvenir qu’on pourra raconter aux amis.

Émotion. Solution. Histoire.

Tu vas bientôt pouvoir t’amuser avec ces techniques en téléchargeant ma future formation sur les Landing Pages, c’est-à-dire, les Pages de Vente, bien bien marketées !

Tu verras que créer des pages en suivant mon plan va être jouissif pour toi (émotion).

L’idée, c’est de ne plus laisser ton trafic quitter ton site sans être passé à l’action : achat, demande de devis, inscription à ta newsletter, etc (solution).

Je sais d’expérience que ça deviendra pour toi un indispensable sur le long terme. Tu vas utiliser ces conseils pendant plusieurs années pour créer ton site, tes pages et les sites marketing de tes clients, pour vendre tout ce que vous voulez efficacement. Tes clients te diront merci (histoire).

J’espère que tu seras de la partie quand ça sortira !

Si t’as apprécié cet article, ça serait cool qu’on se connecte ensemble sur les réseaux sociaux (les liens sont en dessous). On pourra échanger ensemble et s’apprendre plein de trucs en s’amusant (émotion). Si t’as quelques questions rapides et que tu n’as pas encore ton accès à mon groupe de discussion privé, je me ferai un plaisir de répondre à tes questions sur les réseaux sociaux (solution). J’ai vraiment envie d’échanger avec les gens. J’ai déjà eu l’occasion d’aider pas mal de monde. Tu verras, avec tous les participants, on va passer au niveau supérieur ensemble et dépasser la concurrence (histoire).

Merci pour ta lecture ! 😉

Moi, je retourne bosser sur l’importante formation « landing page ». Je transpire !

P.S. : je t’écrivais ça depuis la forêt tropicale de Kirirom au Cambodge 😁

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *